Le parc olympique de Munich et le musée BMW

Posté par

Au nord de la ville, les Munichois sont encore nombreux à profiter des infrastructures édifiées pour les jeux olympiques de 1972, à deux pas du siège (baquet) de BMW.
Munich 72. Ce qui devait montrer au monde entier la joie retrouvée et le succès de la reconstruction allemande est entré dans l’histoire sous le nom de Septembre noir. A quelques heures du coup d’envoi des XXe jeux olympiques, ce groupe terroriste palestinien enleva des membres de la délégation israélienne et assassina d’emblée deux otages. Le bilan de la prise d’otages fut finalement de onze membres de l’équipe olympique israélienne assassinés et d’un policier ouest-allemand tué. Cinq des huit terroristes ont été tués, les trois autres capturés.

Tout ça pour vous dire qu’il y a donc eu des JO à Munich en 1972.

Alors qu’on nous balance toujours l’exemple grec pour montrer qu’après des JO, les infrastructures sont vouées à être abandonnées, l’Olympiazentrum de Munich prouve l’inverse. C’est un lieu prisé des familles dès que les beaux jours arrivent. Les enfants profitent des manèges, les adultes sirotent une bière, et les sportifs s’amusent dans la salle de futsal ou dans la piscine.

DSCN0629

IMG_0534

Les guichets d’entrée ont par contre été abandonnés et fleurent bon les années 1970.

Le parc olympique est surplombé par la tour de télévision de 290 mètres, devenue l’un des symboles de Munich. Elle dispose d’un restaurant à 181 mètres de hauteur et d’un observatoire d’où la vue est, paraît-il, très belle. Sauf qu’à 7 euros la montée, j’ai préféré grimper sur une petite colline prévue pour offrir une vue panoramique sur la ville avec, à l’horizon, la chaîne des Alpes.

IMG_0519 IMG_0538

Outre la tour, il est possible de visiter le stade olympique, tellement vintage que je me demande s’il est encore utilisé… C’est un vrai saut dans le passé en tout cas, tout comme l’architecture désuète du parc, qui fait penser à un Futuroscope dédié au sport.

On y trouve aussi un "Walk of Stars", avec notamment les empreintes de Rammstein.

On y trouve aussi un « Walk of Stars », avec notamment les empreintes de Rammstein.

Le musée BMW

La tour olympique partage la vedette avec le bâtiment en forme de quatre cylindres de BMW.

IMG_0561

Pour ceux qui ne le savent pas, BMW veut en effet dire Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft. La marque est née à Munich en 1916 et y a conservé des usines, qu’il est possible de visiter.

Outre le quatre cylindres, deux bâtiments attirent le regard.

Le premier, BMW Welt, est un bâtiment ultra moderne avec un « toit flottant », conçu par l’agence Coop Himmelb(l)au, à qui l’on doit notamment le Musée Confluences de Lyon.

IMG_0517

Il s’agit d’un lieu dédié à la communication de la marque : les heureux acheteurs peuvent venir y chercher leur véhicule. Les autres ont la possibilité d’admirer les derniers modèles, de réserver une séance d’essai sur circuit ou simplement de se restaurer. Je choisis cette dernière option.

En face, l’édifice en forme de Graal ou de bol abrite le BMW Museum.

Dans un bâtiment superbement aménagé, ce musée très riche et extrêmement bien fait rappelle l’histoire de la marque, de ses premiers moteurs d’avion jusqu’aux concept cars actuels.

Mais soyons honnêtes, à moins d’être un aficionado du constructeur, on y vient plus pour admirer les modèles exposés que pour les panneaux explicatifs.

IMG_0569

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *