Jour 12 : Zion National Park

Posté par

Dimanche 21 octobre

Au programme aujourd’hui : Zion national parc. Oui, Zion, comme le Sion de la Bible : il a été nommé par des mormons. Avant 1917, il s’appelait Mukuntuweap, mais ça sonnait pas top.

La route pour y accéder est très belle : contrairement à la plupart des parcs nationaux, celui de Zion a été aménagé au fond d’un canyon, et non à la surface. Cela offre des perspectives plus originales.

Désolé pour la qualité, mais les photos du jour ont été prises avec mon iPhone...

Désolé pour la qualité, mais les photos du jour ont été prises avec mon iPhone…

Je commence ma journée par la longue randonnée (8km) d’Angels landing (Le débarcadère des Anges). Les guides le présentent comme « sportif » et déconseillé aux personnes souffrant de vertige. Je m’y engage quand même, dépassant le panneau qui dit : « attention hein, y’a quand même eu six morts depuis 2004 ». D’après Wikipédia, y’en a en fait eu plus que ça…

Voila de quoi refroidir les randonneurs :o

Voila de quoi refroidir les randonneurs 😮

La première moitié du sentier est tranquille, très pentue mais sans danger particulier. Elle est même très fréquentée. Aux deux tiers se trouve une plate-forme où s’arrêtent la plupart des gens. Au-delà, ça se complique : le sentier se fait très étroit, sur la crête d’une
falaise. À droite comme à gauche, 500 mètres de vide. Devant, des marches grossièrement taillées dans la roche.zion national park angels landing zion national park angels landing zion national park angels landing

Mes pensées au fur et à mesure de l’avancée :
« Si on reste bloqué, y’a un hélicoptère qui vient ? »
« Oh putain de bordel de merde » (à peu prêt 500 fois)
« Mais qui est le con qui a eu l’idée de tracer un sentier ici ? »
« Bon, je peux pas aller plus loin, je fais demi-tour. » (1 fois, mais je l’ai pas fait)
« Arrivé là, je vais quand même continuer, ça serait con de faire demi-tour. » (5 fois)
« Y’a une récompense arrivé en haut ? »
« Putain, dire qu’il va falloir redescendre ça… » (35 fois)

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=26t4bgQFZmo]

zion national park angels landing zion national park angels landing zion national park angels landing zion national park angels landing OLYMPUS DIGITAL CAMERAFinalement, je ne suis pas le 7e mort (officiel) du sentier, et arrive au sommet.

La vue, du haut de ce rocher culminant à 1763 mètres, est splendide ! Outre le plaisir d’avoir réussi a montée, ça valait bien la peine d’y aller pour le panorama.

zion national park angels landing

Je suis content de moi, alors je me montre.

Je suis content de moi, alors je me montre.

Et, miracle de l’adrénaline ou de l’instinct de survie, je me rends compte en entamant la descente que mon vertige a disparu ! Du coup, je peux vraiment profiter de la vue tout au long du chemin, passant de roc en roc en ayant l’impression de marcher dans le ciel. Un vrai plaisir !

J'aime bien jouer à me faire peur.

J’aime bien jouer à me faire peur.

zion national park angels landing

La descente est plus facile que la montée...

La descente est plus facile que la montée…

Direction le point de vue suivant (le parc fonctionne avec un système de navettes pour limiter la circulation -comme Bryce canyon en haute saison) : Weeping rock (Le rocher qui pleure). Il s’agit d’un rocher dont sourd de l’eau goutte à goutte. Elle s’infiltre dans les couches supérieures de la roche et, quand elle rencontre une roche plus dure lors de sa
descente, sort par où elle peut. Le processus peut durer plusieurs années (le même phénomène permettait aux villages Pueblo de Mesa Verde d’avoir une source d’eau permanente).zion national park weeping rock

Evidemment, en photo ça rend pas bien, mais y'a des goûtes partout là.

Evidemment, en photo ça rend pas bien, mais y’a des goûtes partout là.

Puis je continue ma remontée du canyon avec le Riverside Walk, qui comme son nom l’indique est une balade au fil de l’eau, entre les deux parois du canyon qui vont en se rapprochant.zion national park riverside walkzion national park riverside walk

Pour terminer -parce que je suis exténué et que je meurs de faim- un tour vers les Emerald Pools, des bassins naturels qui se remplissent grâce à des cascades. Sauf qu’en cette saison, les piscines d’émeraude ressemblent plus à des grosses flaques et les cascades se résument à des filets d’eau. Au printemps, à la fonte des neiges, ça doit être plus beau.

Après cette journée bien chargée, je reprends la route vers Los Angeles. « Ah bon ? Mais t’y étais y’a 15 jours », devez-vous vous dire. Eh oui, mais, j’ai eu un ticket pour assister à l’enregistrement de The Big Bang Theory, mardi. Donc je fais un détour.

Je m’arrête pour la nuit dans la Valley of Fire, près de Las Vegas. Il fait nuit quand j’y arrive et plante ma tente ; j’y ferai donc un tour demain matin, avant de reprendre la route.

Dépenses du jour : $7 (nourriture)
Distance parcourue : 173 miles

Commentaires (3)

  1. Pingback: Les voyages de Morgan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *