Jour 19 : De Skogar à Reykjavik et au Blue Lagoon

Posté par

Samedi 23 juin

Manque de chance, les deux Suédois que j’avais rencontré sur le trek et qui avaient une voiture à Skogar repartent dans l’autre sens, vers Skaftafell. Je vais donc devoir faire du stop pour rentrer à Reykjavik.

Avant de partir, quelques photos de la cascade.

skogarfoss skogarfoss skogarfoss skogarfoss

Je me poste donc sur le bord de la route 1, et heureusement, j’ai un long bouquin pour m’occuper (The Mammoth Book of Apocalyptic SF, pour ceux que ça intéresse). Car si le couple en face de moi, qui va dans l’autre direction, ne doit attendre que 20 minutes avant de voir quelqu’un s’arrêter, l’attente dure pour ma part 45 minutes.

Mais la chance me sourit : la personne qui s’arrête va direction à Reykjavik ! Ca me permet de réaliser ces 150 kilomètres d’une traite, en seulement 2h. Mon chauffeur va même jusqu’à me déposer directement au camping… En fait, il est partit d’Egilsstaðir, à l’extrême est du pays, dans la matinée, pour aller chercher des amis à l’aéroport de Keflavik. 1200 km aller-retour, tu m’étonnes qu’il ait voulu d’un passager avec qui discuter !

On parle de choses et d’autres, en particulièrement de l’Islande, évidemment, et je lui fait part de mon intention de revenir en hiver, pour tenter de voir une aurore boréale. « Il y en a en moyenne deux fois par semaine dans mon village, en hiver », répond-il. Tu la sens, la jalousie ?

Arrivé au camping, je repère une tente que je connais bien… Eh oui, Jean a lui aussi terminé son périple dans les fjords de l’ouest (avec notamment des bains dans des sources naturelles) et nous revoila réunis. Et quel meilleur endroit que le Blue Lagoon pour se raconter nos expériences ?

Le Blue Lagoon, c’est un peu la Tour Eiffel de l’Islande, l’endroit que l’on voit sur tous les prospectus et que les touristes ne peuvent pas rater (en général, sur la route de l’aéroport).

blue lagoon

DSCN2021 [1024x768]Cette station thermale dispose d’un lac artificiel alimenté par l’eau de la centrale géothermique de Svartsengi. Elle est réputée être très bonne pour la peau.

Même si c’est plutôt cher (25 euros), c’est un endroit franchement sympa, avec spa et massages, mais aussi un bar flottant, des transats… Mine de rien, on y a passé toute l’après-midi ! Coïncidence : j’y ai croisé une fille qui habite à 50 mètres de chez moi.

DSCN2028 [1024x768] DSCN2059 [1024x768] DSCN2064 [1024x768]

Nous sommes ensuite retournés à Reykjavik, manger dans un excellent restau que Jean avait testé la veille – et dont j’ai oublié le nom – et nous promener dans le centre. Et en ce samedi, il est particulièrement animé ! Coïncidence : on y a recroisé les deux filles vues au Blue Lagoon (celle qui habite près de chez moi et une amie à elle).

C’est ensuite l’heure de nous quitter, puisque mon compère prend l’avion cette nuit pour rentrer en France. Vous en entendrez sûrement encore parler sur ce blog, puisque de la Réunion à la Patagonie, on a plusieurs projets de voyages…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *