Jour 3 : Jeudi 12 février. Akihabara, Shinjuku

Posté par

La journée des fantasmes aujourd’hui…

9h : Direction Akihabara, la Mecque de l’électronique et des otakus. Vu que tout est fermé à cette heure là (les magasins ouvrent à dix heures), je vais faire une prière au temple Kanda Myojin, l’un des plus anciens de Tokyo. On y vient pour chercher réussite professionnelle et amoureuse (si après tout ça, je me trouve pas une copine…). Pour faire une prière, vous savez sûrement comment ça marche : on fait une offrande au dieu local (la religion shinto en compte plusieurs millions), puis on s’incline deux ou trois fois et on tape deux fois dans ses mains. Et avant tout ça, ne pas oublier de se purifier les mains !

Temple près d’Akihabara

10h : Akihabara… Des mangas sur 8 étages, des magasins de jeux vidéos qui ressemblent à de véritables musées, des buildings entiers remplis de galge, de vidéos hentai et de DVD d’idols court-vêtues… Ainsi que des Haruhi Suzumiya un peu partout. Dur de ne pas se mettre à danser le Hare Hare Yukai à chaque fois qu’on entend la chanson !

Final Fantasy II

« Non Morgan, tu n’en as pas besoin. Même si c’est pas cher, ça ne fera que prendre la poussière chez toi… »

12h : Déjeuner dans un maid café. Me voilà pris en charge par une jolie soubrette (on peut leur demander changer de vêtements si on veut – mais les soubrettes ça me va très bien), avec qui j’arrive à avoir un semblant de conversation : elle parle anglais autant que moi japonais. A deux, on arrive à s’en sortir !

Maids à Akihabara

Voila à quoi ressemblent des maids.

15h : Visite du jardin Kurakuen, dans le quartier de l’université. Très joli, avec les pruniers en fleur.

Pont de la Pleine Lune à Kurakuen

Ce pont est appelé « Pont de la Pleine Lune », à cause de son reflet dans l’eau.

Fillette en kimono

Une petite fille toute choupi en kimono.

19h : Repas dans un MOS, la chaîne de burgers locale concurrente du MacDo.

19h45 : Arrivée à Shinjuku, plus précisément à Kabuki-chô. Imaginez Pigalle, en dix fois pire… De charmantes (enfin, c’est ptete pas le bon mot, attirantes serait plus approprié) jeunes femmes proposent des massage-blowjob-sex à qui veut bien en mettre le prix. Certaines sont d’ailleurs particulièrement collantes. Pour vous donner une idée du tarif : « One hour full sex with japanese student, 15000 Yen including shower and two bottles of wine ». Eh oui, c’est bien le seul endroit où les « commerçants » parlent anglais… Il y a quand même un temple, ou milieu de toute cette débauche.

Temple de Kabuki-chô

Un temple près de Kabuki-chô.

Commentaires (1)

  1. Pingback: Jour 13 : Akihabara (encore) | Les voyages de Morgan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *