Cosmonautes, jeux vidéo et tour TV : le Moscou geek et technique

Posté par

​Au pays de Gagarin et de Tetris, les geeks sont rois.

Le 9 mai 1979, Georges Marchais – que l’on a connu mieux inspiré – ouvrait le XXIIIe congrès du Parti communiste en évoquant le bilan « globalement positif » des « pays socialistes » allant « de l’Union soviétique à la Chine, de la Roumanie à Cuba, du Vietnam à la Yougoslavie ». Quarante ans plus tard, il n’y a plus grand monde pour nier le bilan catastrophique de ces pays, mais il y a bien quelque chose que l’on ne pourra pas retirer à l’URSS : ses avancées dans le domaine des sciences et de la technique.

Plusieurs musées moscovites permettent de découvrir certains de ces domaines.

Le musée des cosmonautes

Ce superbe musée est situé sous le Monument aux conquérants de l’espace, une sculpture d’une centaine de mètres de hauteur érigée en 1964 à l’entrée du parc VNDKh. Sa traînée de fumée en titane, surmontée d’une fusée, surplombe une statue de Constantin Tsiolkovski (1857–1935), théoricien et fondateur de l’astronautique moderne.

Devant se trouvent des bustes des personnalités les plus importantes du programme spatial russe, comme Youri Gagarine (premier homme dans l’espace), Valentina Terechkova (première femme dans l’espace), Alexeï Leonov (premier homme à avoir réalisé une sortie extra-véhiculaire dans l’espace) ou Sergueï Korolev (fondateur du programme spatial russe).

IMG_0490

Situé sous le monument, le musée a ouvert en 1981. Rénové en 2009, il comprend huit salles d’expositions et présente des reliques, morceaux ou répliques de lanceurs, sondés et satellites, dessins… Le visiteur est accueilli par les deux chiens-cosmonautes Belka et Strelka, empaillés il y a bien longtemps. Ces deux chiennes ont passé ensemble une journée dans l’espace à bord du Spoutnik 5, le 19 août 1960. Elles sont les premiers être à être revenus du Cosmos. Une célèbre affiche de propagande les montre avec le slogan : « le chemin est ouvert pour l’homme ». Mes amis russes furent très étonnés que je ne connaisse pas ces chiennes avant d’aller là-bas. Quand je répondis que je connaissais seulement Laïka, ils furent encore plus circonspects (une amie ne savait même pas qui elle était !) : « Laïka est morte dans l’espace, ça n’a pas fait avancer quoi que ce soit », m’ont-ils dit.

sovietspacedogs7

Outre les deux chiennes, la visite est didactique et vraiment passionnante (les explications sont en anglais).

On peut faire un tour dans un « simulateur spatial », mais je le déconseille : cet ersatz de jeu vidéo a bien trop mal vieilli.

IMG_0491
Musée des jeux d’arcade soviétique

Situé en plein centre de la capitale, dans un bâtiment cossu de Kuznetskiy Most, le musée des jeux d’arcade soviétiques ravira les adeptes de retrogaming et les nostalgiques du temps où lorsqu’on s’ennuyait dans les bars, on proposait une partie de babyfoot à son voisin plutôt que d’ouvrir Facebook ou Instagram.

IMG_0488
Les créateurs du musée ont réuni 70 machines en état de marche, créées en 1974 et 1991. Elles sont mises à disposition des visiteurs qui, moyennant quelques roubles, peuvent récupérer des kopecks soviétiques à insérer dans les fentes de ces reliques. Souvent inspirées des machines américaines et japonaises, elles permettent de se mettre dans la peau d’un sous-marinier, d’un conducteur de tank, d’un chasseur ou tout simplement d’un pilote automobile. Des flippers et une table de hockey sur glace (façon babyfoot) sont aussi présent. En cas de présence prolongée, il est possible de se ravitailler dans des vieux distributeurs de boissons soviétiques.

Astuce : demandez à l’accueil un livret avec la traduction en anglais des règles des machines.

La tour TV Ostankino

La tour Ostankino, d’une hauteur de 540 mètres, est la plus haute tour autoportante d’Europe (et la 8e au monde). Elle a été construite de 1963 à 1967 pour commémorer le cinquantième anniversaire de la révolution d’octobre.

Processed with Snapseed.
Plus haute que l’Empire State Building, la tour Ostankino fut pendant neuf ans la tour la plus haute du monde, ce qui était un motif de fierté évident pour l’URSS. Elle fut dépassée en 1972 par la CN Tower à Toronto, qui elle-même fut détrônée par la Canton Tower en 2010 puis par le Tokyo Skytree en 2011 (NB: la Burj Khalifa n’est pas une structure auto-portante).

L’observatoire (attention, mieux vaut réserver) est situé à 337 mètres de hauteur et offre donc une très belle vue, même s’il ne faut pas espérer voir à travers les fenêtres du Kremlin, puisque la tour est en périphérie de Moscou.

La tour est bien sûr plus qu’une attraction touristique. Son rôle premier est de transmettre les signaux de 11 chaînes de télévision, de 12 stations de radio et de 17 programmes de télévision par satellite.

Processed with Snapseed.
​Bonus : virée sur les toits de Moscou

J’ai une histoire à vous raconter. En 2010, j’ai rencontré dans un bar peu recommandable du sud de Paris une jeune, jolie et sympathique russe. Deux semaines plus tard, en rentrant chez moi, je croise un visage qui me semble familier dans l’ascenseur : « On s’est déjà vus, non ? Tu étais au bar de xxxx ? Qu’est-ce que tu fais dans mon ascenseur ? » Elena, c’est son nom, habitait l’étage au dessus du mien !

Quelques années plus tard, voilà que nous nous retrouvons à Moscou, où elle travaille désormais. Et ce soir, elle a décidé de me faire une petite surprise en me conduisant dans un Moscou hors des sentiers battus.

Nous grimpons d’abord au sommet d’un bâtiment abandonné, surplombant une église et offrant une superbe vue sur Moscou.

IMG_0497

Le bâtiment en question est en fait un ancien centre de recherches biologiques. On y fait un tour en se demandant ce qui a bien pu se passer entre ses murs, notamment derrière les énormes portes qui ne jureraient pas sur le coffre d’une banque.

Nous devions terminer la soirée par une promenade dans les tunnels de Moscou, mais la personne qui devait nous guider a eu un empêchement. Ne voulant pas risquer de nous perdre dans le ventre de la ville, il nous a semblé plus prudent de remettre notre sortie à une prochaine fois…

IMG_0498

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *