Jour 15 : Nakano, Shinjuku et retour en France

Posté par

Samedi 12 octobre

Flûte, en voulant uploader ce billet, je me suis rendu compte… que je ne l’avais pas. En fait, tous les billets précédents ont été écrits au jour le jour sur mon iPhone (d’où parfois des autocorrections bizarres) : apparemment, j’ai été tellement emballé par Lone Ranger dans l’avion que j’ai oublié d’écrire le dernier.

J’ironise, hein, Lone Ranger n’a pas engendré 190 millions de dollars de pertes pour rien.

Je vais donc plonger dans mes souvenirs et mes photos pour vous raconter ce 12 octobre 2013.

Nous avons commencé par la Nakano Broadway Street, une galerie commerciale énorme, pleine de boutiques pour collectionneurs : cartes téléphoniques, poupées, celluloïds, figurines, fringues, affiches de film… On y trouve de tout. D’ailleurs, le Routard se gausse de ces « bouts de plastiques mal dégrossis qui peuvent atteindre 80.000 yen. Y’a sans doute un aspect culturel qu’on ne peut pas comprendre ». Je vois pas trop en quoi ça serait plus con que de collectionner des timbres.

Bref.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La plupart des magasins ouvrent à midi, nous allons donc patienter au MacDo avant d’entamer notre visite méthodique des boutiques, en particulier de l’énorme mandarake. Finalement, on n’achète pas grand chose : je repars simplement avec des celluloid de School Rumble et de Nadia. J’en voulais de Gunbuster, mais je n’en ai pas trouvé… Ceci dit, j’ai déjà eu de la chance d’en trouver de Nadia à des prix raisonnables : certains étaient affichés à 36.000 yen ! Il y avait en avait aussi un de Totoro à 200.000 yen…

Et encore, 200.000 yen, c'est rien. Celui-ci vient d'être vendu aux enchères pour 23.000 euros.

Et encore, 200.000 yen, c’est rien. Celui-ci vient d’être vendu aux enchères pour 23.000 euros.

Finalement, j'ai ramené tout cela du Japon.

Finalement, j’ai ramené tout cela du Japon.

Nous nous rendons ensuite à Shinjuku, pour monter à l’observatoire de la mairie. Finalement, je n’ai pas eu le temps (ni la motivation, surtout) de visiter le Tokyo Skytree, ça sera donc la seule « vue d’en haut » du voyage. Dommage, il fait gris : par beau temps, il y a une belle vue sur le Mont Fuji.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La Tour de Tokyo.

La Tour de Tokyo.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après cette visite gratuite, nous nous promenons entre les buildings de Shinjuku. Sur les conseils du Routard, nous entrons dans l’un d’eux pour visiter la show-room du fabricant de toilettes Toto, mais soit elle a fermé, soit il y a une erreur dans l’adresse. Bref, on ne verra pas de toilettes high-tech aujourd’hui.

D’ailleurs, puisqu’on parle de toilettes japonais, je peux vous dire qu’ils me manquent beaucoup, surtout maintenant que l’hiver s’installe à Paris.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vue depuis le 23e étage d'un building où Toto n'a pas de showroom.

Vue depuis le 23e étage d’un building où Toto n’a pas de showroom.

Après un tour dans un centre commercial, où j’hésite à m’acheter un iPhone 5 (30% moins cher que chez nous…), il est temps de nous rendre à l’aéroport, et d’acheter les derniers souvenirs (en gros, des Kit-Kat) au duty free.

J'aurais aussi pu ramener un uniforme, mais je ne suis plus lycéen (et pas Japonais).

J’aurais aussi pu ramener un uniforme, mais je ne suis plus lycéen (et pas Japonais).

IMG_0101

Noooon, je ne veux pas rentrer dans le froid parisien :'(

Noooon, je ne veux pas rentrer dans le froid parisien :'(

FIN

Contrairement à la dernière fois, je ne vais pas faire de longue conclusion ; de toute façon vous aurez compris que le voyage s’est super bien passé (et que Minirop ne m’a pas jetté dans une rivière pour m’empêcher de lui faire visiter un temple supplémentaire). Ce qu’il m’en reste, c’est que j’ai énormément envie d’y retourner, mais pour un plus long moment… Et peut-être dans des endroits moins courrus, comme Hokkaïdo ou l’ouest du pays, qui donne sur la mer du Japon.

Ceci dit, il faudra que je retourne à Kyoto : je n’ai toujours pas vu de geisha.

Et dans une boîte de nuit de Roppongi.

Rendez-vous… l’année prochaine ?

Commentaires (1)

  1. Juste un petit mot pour te remercier tardivement pour tous ces articles fort intéressants et bien documentés (lus depuis l’iPhone de minirop, d’où le manque de commentaires jusqu’à présent xD). Ca fait rêver, et a été un vrai plaisir à lire de bout en bout =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *