La péninsule d’Akamas, entre plages et sentiers de randonnée

Posté par
Loin de la clameur de Paphos, Limassol ou Nicosie, la péninsule d’Akamas est l’endroit rêvé pour des vacances placées sous le signe de la farniente.

Après une journée passée à Larnaca, notre petit groupe d’amis a rejoint la péninsule d’Akamas, située au nord-ouest de l’île. Plus précisément le petit village de Neo Chorio, situé sur les hauteurs de la baie de Chrysohou.

Nous y sommes resté près de deux semaines et même si le but premier était le repos, nous avons pu explorer un peu les lieux.

Ceci étant la maison que nous avions loué, il était parfois très difficile de se motiver pour s'habiller et affronter la chaleur.

Ceci étant la maison que nous avions loué, il était parfois très difficile de se motiver pour s’habiller et affronter la chaleur.

D’abord le village de Polis, qui est surtout une base pour faire les courses. Il n’y a en effet pas grand chose à voir, à part un « centre historique » se résumant à deux bouts de rue, beaucoup de maisons abandonnées et un olivier vieux de 700 ans – l’un des nombreux « arbres-monuments » de Chypre. Polis se targue aussi d’avoir un musée archéologique, mais ses horaires étranges (8h-14h) n’étaient pas compatibles avec nos grasses matinées.

En contrebas, le village de Latchi est fréquenté surtout par des Chypriotes et ne s’anime que le weekend.

À une dizaine de kilomètres de Polis se trouvent les bains d’Aphrodite, déesse de l’Amour et de la Beauté, particulièrement vénérée à Chypre. Selon la légende, elle venait se baigner ici après ses ébats amoureux (sur la route de Paphos se trouvent les bains d’Adonis, qui fut l’amant d’Aphrodite).

Simple grotte dans laquelle chute un filet d’eau, l’endroit est certes joli (et encore…), mais bien loin de l’idée qu’on peut se faire d’un lieu fréquenté par la déesse de l’amour…

Voici "ce lieu de toute beauté, un bassin d’eau douce creusé naturellement dans une grotte au milieu de la verdure", selon les guides touristiques. Mouais.

Voici « ce lieu de toute beauté, un bassin d’eau douce creusé naturellement dans une grotte au milieu de la verdure », selon les guides touristiques. Mouais.

Plusieurs sentiers partent de la grotte et serpentent sur les hauteurs d’Akamas. On y jouit d’un panorama superbe sur la baie. La région est épargnée par les constructions, et fait partie des derniers endroits de la côte à ne pas avoir été colonisé par les touristes.

Autres sentiers de randonnées, ceux qui partent de Smigies et permettent d’accéder à deux points de vue situés à environ 400 mètres d’altitude.

PA095542

La péninsule d’Akamas est une zone naturelle protégée, que l’on visite seulement à pieds ou en 4×4. Les routes carrossables pour les voitures de location y sont rares. Dans ce paysage rocheux typiquement méditerranéen ne poussent des genévriers et des pins. On y croise parfois un berger avec quelques moutons.

Les ruines d'un monastère, sur les hauteurs d'Akamas.

Les ruines d’un monastère, sur les hauteurs d’Akamas.

Encore un arbre plusieurs fois centenaire...

Encore un arbre plusieurs fois centenaire…

Nous avons tout de même fait le trajet de Neo Chorio vers Lara Beach via Ineia. La route/piste lovée entre les collines y est pittoresque et donne réellement l’impression d’être seul au monde.

Par contre, la plage de Lara Beach ne vaut pas sa réputation. Elle est très calme, sauvage et nichée dans une jolie anse, mais ne mérite pas l’heure de trajet à crapahuter sur la piste. D’ailleurs, les différents plages que nous avons vues à Chypre ne nous ont pas époustouflé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *