Les sites archéologiques – et autres amusements – de Paphos

Posté par
Principale destination touristique de Chypre, Paphos compte deux sites archéologiques majeurs. Et beaucoup de bars à touristes.

Située à environ une heure de notre point de chute, la ville de Paphos (65.000 habitants) a été notre première excursion.

Ouvertement tournée vers le tourisme, avec un front de mer envahi de restaurants sans âme, la ville a beaucoup à offrir – ce qui lui a valu d’être désignée capitale européenne de la culture pour 2017.

On commence par le site dit des « Tombeaux des Rois », inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité. En fait, aucun roi n’y a été enterré : les tombeaux (qui s’étalent du IIIe siècle avant Jésus-Christ au IIIe siècle de notre ère), étaient destinés aux habitants les plus riches de la ville.

PA105612

Dans un paysage désertique surplombant la mer, les tombeaux prennent différentes formes, de simples cavités creusées dans la roche jusqu’à de somptueuses structures souterraines de plusieurs centaines de mètres carrés.

Malheureusement, ils ont tous été pillés il y a bien longtemps et leurs trésors ont disparu.

 

Ces simulacres d’habitations, d’un nombre supérieur à 100, se composaient d’un portique ouvert, d’une cour centrale entourée de colonnes doriques et de chambres funéraires creusées dans le rocher.

Ce sont, à Chypre, les seuls monuments d’époque hellénistique.

PA105607

Située en plein cœur de la ville, le site archéologique de Kato Paphos est l’un des plus réputés de l’île. Il s’agit des restes d’une cité fondée au IVe siècle avant Jésus-Christ et détruite 800 ans plus tard par un tremblement de terre. La plupart des vestiges existants datent des IIe et IIIe siècles.

Le plus intéressant est l’incroyable qualité des mosaïques retrouvées dans certains bâtiments, en particulier celles, parfaitement conservées, de la maison de Dionysos.

La villa de Thésée, qui occupait 9600 m² possède aussi de belles mosaïques, dont la somptueuse mosaïque ronde de Thésée et du Minotaure.

PA105619

Le site archéologique permet aussi de voir les ruines d’un théâtre antique, d’un agora et d’une forteresse médiévale construite au XIIIe siècle par les Lusignan, dynastie issue du chevalier français Guy de Lusignan, présent lors de la conquête de l’île par Richard Cœur de Lion.

PA105640 PA105643

Nous avons aussi profité des installations touristiques de Pathos, buvant un verre face au château qui garde la baie, mangeant au Kings Avenue Mall, plus grand centre commercial de l’île, et allant nous baigner à Coral Bay, où nous avons pu trouver une petite place parmi les rangées de parasols.

Une autre visite en ville nous a conduit à l’Aphrodite Waterpark, un parc aquatique étonnamment fun, même pour les adultes. Malheureusement, un plongeon d’iPhone dans l’eau a fait disparaître les photos de cette journée…

A Coral Bay, il n'y a plus de corail depuis bien longtemps.

A Coral Bay, il n’y a plus de corail depuis bien longtemps.

Commentaires (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *