Granada : un tour à Masaya, ou quand la visite d’un volcan actif nous laisse de marbre

Posté par

Promue avec de belles photos de lave en fusion, cette excursion depuis Granada vend du rêve. La réalité est beaucoup plus ennuyeuse.

Nous sommes neuf au départ de Granada, dans le van tout neuf de Nahual Tours. La nuit tombe, il est 17h30, et nous partons vers le Volcan Masaya, à une quinzaine de kilomètres de Granada.

Ce volcan a la particularité d’être l’un des rares au monde dont le cratère forme régulièrement des lacs de magma incandescent. « C’est une bouche de feu qui ne cesse jamais de brûler », écrivit en 1525 au roi d’Espagne le conquistador Pedrarias Davila, à propos de ce petit cône de 400 mètres, qui s’est formé il y a 5.000 ans.

Cette spécificité attire évidemment beaucoup de touristes – la preuve, je suis là. Et pour que la visite soit un minimum sécurisée, seulement 70 personnes sont autorisés à monter au sommet en même temps, pour 15 minutes. De quoi éviter que des gens tombent dans le cratère, profond de 100 mètres, ou inhalent trop de gaz toxiques.

Après l’avoir vu depuis les airs lors de mon vol depuis Ometepe (photo en tête d’article), j’ai réservé une excursion depuis Granada pour voir ça de plus près. Après 40 minutes de route, nous arrivons au pied du volcan, où nous faisons la queue une vingtaine de minutes avant d’atteindre l’entrée du parc naturel. Une fois passée, nous arrivons dans une autre file, de 25 minutes cette fois, pour atteindre l’entrée de la route pour aller au sommet… et à ce moment-là, un putain de connard remonte toute la file avec son van et nous passe devant. On est donc de nouveau bloqués (nous étions les derniers des 70 personnes autorisées à monter sur ce créneau) et devons attendre 20 minutes de plus.

Finalement, nous arrivons au bord du cratère, d’où s’échappe une fumée teintée de rouge – c’est la lueur de la lave que nous pouvons apercevoir en bas. Pour des raisons de sécurité, on ne peut pas faire le tour du cratère ni s’approcher trop du bord. Ne boudons pas notre plaisir, c’est assez impressionnant de voir le magma en fusion pour la première fois… mais ça n’a rien à voir avec les images ou les vidéos présentées.

Par contre, n’ayant pas le matériel adapté, il m’est impossible de prendre des photos qui fassent justice à ce spectacle. Ça restera donc principalement un souvenir remarquable. L’excursion est surtout vendue de nuit, mais je pense qu’elle peut être intéressante aussi de jour (ou alors, à la tombée de la nuit), car le cratère doit apparaître dans toute sa grandeur.

Après 20 minutes, il est temps de plier bagage et de laisser la place à la fournée suivante de visiteurs. Retour à Granada pour le dîner. Mouais.

Nahual Tours
20 dollars
4 décembre 2017, 17h30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *