Corée du Sud : informations générales

Posté par

En quelques décennies, ce « dragon » a fait un bond de géant et est passé de pays du tiers-monde à acteur majeur de l’Asie. Au-delà de ses gadgets qui ont envahi le monde, la Corée du Sud a su préserver son patrimoine et son histoire et s’est largement ouverte aux touristes.

Y aller

De nombreux vols permettent de rejoindre l’aéroport d’Incheon (10h45 en vol direct de Paris), situé à une cinquantaine de kilomètres de Séoul. Un train très moderne relie l’aéroport à la capitale en moins d’une heure.

Papiers nécessaires : Un passeport encore valide 6 mois après la date de retour. Pour les ressortissants de l’Union européenne, aucun visa n’est exigé pour des séjours touristiques inférieurs à 90 jours.

Quand partir ?

Autant vous le dire tout de suite : la météo n’est pas folichonne. La mousson a lieu en juillet-août, avec donc de très fortes précipitations et l’hiver, de décembre à janvier, est frigorifique. Mai, juin et septembre sont donc les meilleurs moments pour y aller.

Un pays pour qui ?

Les amateurs de l’adage « entre tradition et modernité » qui ont déjà fait le tour du Japon, les fans de culture asiatique, les voyageurs qui ont visité la Corée du Nord et veulent voir le Sud (c’est mon cas, mais je doute qu’on soit la majorité) et tout simplement ceux qui veulent découvrir une culture méconnue, dans un pays qui offre les meilleures commodités.

Quel budget ?

Le niveau de vie en Corée du Sud est inférieur à la France et il est possible de se loger (et surtout de manger) à peu de frais. Comptez une cinquantaine d’euros par jour pour un séjour « routard » (auberge de jeunesse et repas sur le pouce). Les transports locaux et les visites sont aussi très bon marché (2 euros environ pour un palais royal).

Mes coups de cœur

Le superbe Musée national de Corée, le village traditionnel de Suwon et les fantastiques palais de Séoul.

Carnet de voyage

Une semaine à Séoul en juin 2015

Jour 1 : Promenade dans Séoul et visite du Palais Gyeongbokgung
Jour 2 : Des palais royaux aux marchés de Séoul
Jour 3 : Le Palais Changdeokgung, son jardin secret et le Musée national
Jour 4 : Du musée de la guerre de Corée au quartier de Gangnam
Jour 5 : Le Korean Folk Village et la ville de Suwon
Jour 6 : Séoul, la Porte de l’Indépendance et la prison de Sodeamun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *